PROGRAMMATIOn

 


 

STUCK IN THE SOUND

 

Le nez dans les nuages et des éclairs plein la tête ! Le dessin sur la pochette du nouvel album donne le ton du 5ème album du gang de Montreuil. Billy Believe est un disque électrique qui fonctionne à l'énergie solaire, le story board bouillant d’une bande d’éternels rêveurs. Impossible encore une fois de ne pas succomber à la fièvre épique qui fait de Stuck In The Sound un groupe à part, émouvant, sincère, depuis ses débuts il y a 12 ans et la fièvre du "Toy Boy", son premier tube. Sur ce nouvel album on trouve des clins d'oeil à la scène indie rock US des 90's qui fait partie de l'ADN du groupe, des hymnes comme le premier single "Alright" que l'on imagine déjà dans le feu de leurs concerts survoltés et, tout aussi exaltant, des hits pop en puissance comme "Forever Days", "Serious" ou le bombesque "Break Up", la story d'une rupture transformée en balade funky, à entonner en voix de tête parce que, même dans la tourmente, le meilleur reste à venir. La bonne surprise pour notre club des 5, c'est de se savoir attendu, notamment aux Etats Unis et en Amérique latine. "Let's Go" leur clip spatial extrait de l'album Pursuit vient de passer le cap des 50 millions de vues à travers le monde, de quoi donner des envies d'ailleurs à José et sa bande de pistoleros romantiques avec dans leur valise cet excitant Billy Believe.Que nos fiers sabots claquent dans la ronde et la fête ! »


 

DATCHä MANDALA

PhotoPressePW HD.jpg

Trio tombé dans la marmite d'un Heavy Blues très 70's, Dätcha Mandala séduit à grands coups de guitares surpuissantes et électrisantes, de voix transcendantes et d'énergie à la générosité hautement communicative. Les Dätcha Mandala font du Blues rock comme ils respirent, sans y penser. Parfois plus spirituel, le groupe inscrit son esthétique musicale dans un psychédélisme mystique aux accents orientaux. 

Le trio a déjà donné plus de 450 concerts à travers l'Europe et a sorti le 10 novembre 2017 chez MRS Red Sound « ROKH », son 1er album produit entièrement en analogique avec Clive Martin (Queen, Midngiht Oil, Skunk Anansie…). Cet album fait suite au 45 tours « Anâhata » sorti le 22 septembre 2016 et issu de la même session studio. Le groupe a également de nombreuses 1ères parties à son actif dont celles des Insus, The Inspector Cluzo, Shaka Ponk, Blues Pills… et bien d’autres.

En 2017, le « Anâhata Tour » passe notamment par le Royaume-Uni pour 22 dates en tour support du groupe Hayseed Dixie avant d’entamer la saison estivale en France. Le Festival La nuit de l’Erdre donne l’occasion aux jeunes Bordelais de se faire remarquer par Les Insus pour lesquels ils se produiront en septembre 2017 en 1ère partie sur deux dates devant plus de 5000 personnes à chaque fois. Au final, Bertignac, Aubert et Kolinka les invitent, en personne, à assurer leur 1ère partie 10 jours plus tard sur l’une des deux dernières dates de leur tournée au Stade de France devant 30000 personnes !

« ROKH » est fêté le jour de sa sortie, à l’occasion d’un concert « Release party » au Krakatoa qui rassemblera 900 personnes autour du groupe.


 

JOHNNY MAFIA agite le punk et le garage dans tous les sens.
Avec son rock cinglant et cinglé, originaire de Sens dans l’Yonne, le groupe est né en 2010 au lycée et JOHNNY MAFIA est devenu fer de lance d’une nouvelle génération du garage punk rock « Made in France ».

Une musique sous haute tension en forme de décharge électrique, avec une voix inspirée dans les mélodies, des titres hurlés avec conviction, entremêlés de riffs de guitares plombés et de mini solos psyché.

JOHNNY MAFIA c’est une spontanéité́ alliée à un sens mélodique imparable, qui ne peuvent qu’inviter à l’assaut du grand large en à peu près 2 secondes et demie.

Après leur sélection aux Inouïs du Printemps de Bourges en 2014, puis l’Opération Iceberg en 2016 (Eurockéennes de Belfort + FCMA Suisse), Lauréat du FAIR en 2017, JOHNNY MAFIA construit sa réputation en live, ayant déjà ouvert sur scène pour The Jim Jones Revue, Parquet Courts, Boss Hog, Nashville Pussy, Flat Worms, Burning Heads, The Monsters, JC Satan, Von Pariahs ...

En 2017, JOHNNY MAFIA rencontre le producteur américain Jim Diamond (The White Stripes, The Dirtbombs ...) au Festival This Is Not A Love Song à Nîmes et entre en studio à Montpellier pour enregistrer leur deuxième album.
« Princes de l’amour » sort en novembre 2018 en distribution internationale puisque le groupe signe sur le label anglais Dirty Water Records en 2018, après, un 1er album autoproduit « Michel-Michel Michel » en 2016 et un EP en 2014.

Visages grimaçants, langues tirées, yeux convulsés, féroces, fous furieux, talentueux, JOHNNY MAFIA la vingtaine au compteur, transmet l’envie de se lancer dans moult pogos, de quoi foncer les voir en live !

JOHNNY MAFIA

Johnny Mafia©Jean-Philippe Cazier.jpg

 

Pastel propose une musique primitive, moderne, teintée de trois couleurs que l'on superpose sur une toile blanche.
Deux voix, une guitare, un synthé, une batterie, Pastel prend le temps de nous

transporter dans leur univers, une atmosphère délicate, sensible et aérienne, aux sonorités planantes et énergiques.
Influencés par des artistes comme Foals, Local Native ou encore Future Islands, Kiasmos et James Blake, ces bordelais sont heureux de vous présenter leur premier Ep 4 titres « Movement », produit par leur soins avec beaucoup d’amour.

 

 

OLD SCHOOL FUNKY FAMILY

Après 14 ans, 3 albums et 300 concerts, le OLD SCHOOL FUNKY FAMILY continue de semer sa patte sonore sur les scènes de France et d’Espagne. Avec une rythmique implacable (Sousaphone, Batterie, Guitare, Claviers) et un quartet de saxophones de haute voltige (Soprano, Alto, Tenor, Baryton), l’octet instrumental a su trouver son style au fil de ses compositions. Rassemblant les influences d’artistes tels que Maceo Parker, Roy Hargrove, Vulfpeck (funk), ou encore Fela Kuti (Afro-Beat), le monde farfelu du OSFF mélange les styles et les bousculent avec son instrumentarium original. La musique y est pétillante et chaloupée, les arrangement ciselés et audacieux, et l’ambiance bonne enfant qui traduit les 14 ans de complicité et de partage de ces amis du lycée. En résulte leur devise : “Faire de la musique sérieusement sans se prendre au serieux” !